Le futur de l’énergie et le miniréseau de Rancheria

Gaming Club Casino™: Quatre panneaux solaires
Source: Wikimedia

La crise énergétique est présente tout autour du globe. Après la terrible explosion de Fukushima, les problèmes de GES causés par les quantités massives de charbon et de carburant fossile brûlés, les débats causés par les installations de pipeline de grandes ampleurs, est-ce que le futur énergétique se lance dans l’énergie verte avec une toute nouvelle association? Les casinos en ligne font certainement leur part dans le domaine environnemental : aucun besoin de transport à essence fossile, aucune consommation de matériaux de constructions… Si vous voulez vraiment protéger votre planète, essayez le  casino mobile dans le confort de votre maison. Le Casino Rancheria est sur le radar, et nous ouvre les yeux sur une manière de construire et d’utiliser nos ressources premières : l’énergie solaire. Il est temps de quitter nos anciennes habitudes, de délaisser notre utilisation abusive de carburant fossile.

Qu’est-ce qu’un miniréseau?

Gaming Club Casino™: Ensemble de panneau solaire
Source: Wikimedia

Pour offrir une explication simple, le miniréseau est une association entre un particulier et une compagnie de service électrique. Imaginez que vous avez vos petits panneaux solaires dans votre cour ou montés sur votre maison, et que vous ne désirez plus avoir à manipuler un système sans une connexion au réseau électrique ou avoir à perdre du temps avec l’entretien de batteries. C’est ce que BC Hydro offre à ses clients depuis plusieurs années déjà : une connexion partagée. BC Hydro offre de connecter les réseaux indépendants avec leur réseau, d’acheter votre énergie solaire et en échange vous donne des rabais, ou un paiement pour les surplus, sur votre facture mensuelle. C’est ce que Pacific Gas & Electric (PG&E) veut offrir à ses clients, mais de manière un peu différente.

Le projet de la tribu Rancheria

Un peu comme la compagnie de service électrique canadienne BC Hydro offre à ses clients, Pacific Gas & Electric (PG&E) a accepté un partenariat avec une installation de grande envergure. La construction du miniréseau du casino Rancheria a débutée en mai 2016. Après environ un an, la compagnie de service électrique de la Californie PG&E donne finalement son accord pour aller de l’avant avec le projet.

Le projet comprend l’alimentation électrique à partir de panneaux solaires en association avec PG&E de six bâtiments. Il inclut un casino d’une surface de plus de 16 mille mètres carrés et d’un hôtel de 102 chambres. Alors, on parle de plus de 40 mille mètres carrés de bâtiments!

Comment l’on construit un miniréseau

Gaming Club Casino™:Homme qui utilise un ensemble de panneau solaire
Source: Media

En fait, pour construire un projet comme celui du Rancheria, il faut beaucoup de temps et d’argent. Jusqu’à maintenant, environ 6,3 millions de dollars américains ont été investis. De cette somme, 5 millions furent offerts par la commission énergétique de la Californie en 2015 pour la recherche et le développement. Et le reste de la petite tribu du Rancheria, qui compte que quelques douzaines de membres.

Si le soleil brillait 24 heures sur 24, 365 jours par année, le Rancheria pourrait recharger ses multiples batteries continuellement, à l’aide de ses 1,500 panneaux solaires. Mais, comme la pluie et la nuit font partie de notre vie, les panneaux solaires ne peuvent capter l’énergie à leur plein potentiel de manière constante. Une journée nuageuse génère environ 120 kilowatts, soit presque le quart de la production d’une journée ensoleillée (420 kilowatts). C’est pourquoi le Rancheria utilise une petite quantité d’énergie fournie par PG&E tous les jours pour stabiliser et remplir ses batteries.

Cette installation électrique est toutefois très indépendante. Dans le cas où PG&E serait dans l’impossibilité de fournir sa part énergétique, le Rancheria pourrait, techniquement, utiliser sa propre énergie pendant plusieurs mois!

Le miniréseau en détail

Gaming Club Casino™ :Le soleil dans un ciel partiellement dégagé
Source: Futura-Sciences

Pour les amateurs d’énergie verte, voici ce que l’installation du Rancheria représente. Elle est une opération tandem (en association avec le fournisseur de service électrique) ou isolée des connexions du fournisseur. Elle génère une énergie renouvelable et environ 150,000 USD d’épargne par année. Cette intégration technologique s’est réalisée grâce aux entrepreneurs principaux du Schatz Center.

Une connexion isolée, ou « islanding », a été configurée entre le Rancheria et le fournisseur électrique. Elle est déconnectée instantanément, et sans trace, lors de panne de courant, et se reconnecte lorsque la source du réseau est rétablie. Les batteries du miniréseau opèrent sous une source optimale qui est mesurée selon des prévisions de charge, d’utilisation et la disponibilité solaire. C’est selon ces conditions que la décision est prise concernant la quantité d’énergie à recevoir du fournisseur, ou à lui offrir. Finalement, une sorte de gestion de la charge permet de diminuer l’utilisation énergétique du Rancheria pour permettre les opérations en cas d’urgence ou de faille du fournisseur électrique sur une longue période de temps.

Ce système d’énergie verte a été conçu pour être répliqué. L’idée est de pouvoir offrir ce service à plusieurs autres communautés. Plusieurs groupes sont déjà en recherche d’informations pertinentes pour créer leur propre projet d’énergie renouvelable. Plusieurs développeurs sont intéressés par une installation pour universités, hôpitaux et autres infrastructures critiques. L’économie est un point majeur dans le futur du développement des miniréseaux, et surtout l’idée de pouvoir emmagasiner leur propre énergie est très attirante.

Le directeur de l’analyse des services pour PG&E, David Rubin, mentionne que « le Rancheria est un pionnier pour avoir inclus plusieurs types de technologies énergétiques en un seul emplacement. Nous (PG&E) avons accueilli l’opportunité et la chance de participer au projet de miniréseau puisqu’il démontre les différentes approches de distribution des ressources énergétiques tout en jouant un rôle important dans la communauté, dans l’éventualité d’un désastre naturel ou toute autre situation d’urgence ».