Avons-nous trouvé des extraterrestres ?

Organisms from Saturn found on earth

La plupart des films de science-fiction comportent plusieurs formes de vie extraterrestre. Qu’il s’agisse d’extraterrestres à l’apparence quasi humanoïde dans Star Trek, de créatures xénomorphiques bien moins adorables dans la franchise Aliens ou de petits hommes verts étranges qui paraissent sur les rouleaux des jeux de casino populaires, il existe d’abondantes formes de vie extraterrestre dans le monde de Hollywood. En revanche, les extraterrestres sont beaucoup plus insaisissables dans la vraie vie. Mais là encore, compte tenu de la taille de l’univers, c’est peu étonnant.

D’autre part, il s’avère que nous aurions déjà trouvé des formes de vie extraterrestres, et ce, bien plus proche de la Terre qu’on le laisse croire. Bien entendu, les extraterrestres en question n’ont pas une apparence aussi distincte que les Klingons ou les xénomorphes. Ils sont plutôt de nature microscopique, mais ils restent tout de même extraterrestres puisqu’ils ont été créés sur un des satellites de Saturne.

Des microbes sur Encelade ?

Encelade est un satellite de Saturne. Des scientifiques optimistes ont affirmé qu’il existerait possiblement une vie extraterrestre sur la surface de cette planète ou, pour être plus précis, dans ses océans. En soi, il est étonnant que ce satellite contienne de l’eau liquide bien que cette eau se trouve sous une énorme croûte de glace. Mais l’eau étant essentielle à la vie, les scientifiques s’enthousiasment à la seule pensée de sa présence.

Ainsi, on a sans tarder spéculé qu’il se peut qu’un microbe survivant grâce au méthane puisse exister sur Encelade en raison du fait que le satellite est riche en méthane. Mais pourquoi faire un tel lien ? Tout simplement parce que ces microbes existent sur Terre et qu’ils pourraient pareillement vivre harmonieusement sur Encelade. Mais comment une telle chose pourrait-elle être vraie ?

L’hyperthermophile méthanogène

C’est à un kilomètre de profondeur dans la fosse d’Okinawa au large du Japon qu’on a fait la découverte du Methanothermococcus okinawensis. Ce microbe est si bizarre et il a tellement défié d’hypothèses sur la vie qu’il a fait déraper des scientifiques partout dans le monde. Le microbe a survécu et il s’est aussi épanoui dans des conditions que l’on croyait jusqu’à tout récemment totalement hostiles à toute vie.

Ainsi, compte tenu des conditions dans lesquelles le microbe trouvé sur Terre a survécu et celles que l’on retrouve sur Encelade, on a assemblé les pièces du casse-tête pour parvenir à une conclusion évidente : Encelade pourrait et peut bien favoriser la vie extraterrestre. Certes, il ne s’agit pas là de la vie intéressante des films de science-fiction, mais il n’en demeure pas moins qu’elle est extraterrestre.

En outre, il faut bien comprendre qu’il ne s’agit pas simplement d’une prédiction de la vie, mais que les conditions sur Encelade semblent indiquer la présence d’un microbe semblable à l’hyperthermophile méthanogène découvert au large des côtes du Japon.

Donc les extraterrestres existent bel et bien ?

À ce stade, ce n’est que de la spéculation, des hypothèses et des prévisions. Il n’existe aucune preuve tangible de vie extraterrestre sur Encelade, outre des signes qui en indiquent une présence possible. Il faudrait envoyer une sonde au satellite de Saturne avec pour but explicite de trouver les microbes qui vivraient sur le sol marin des océans sans fin dudit satellite. Cette mission arrivera-t-elle un jour ? Peut-être, mais probablement pas de sitôt.

Une mission de cette envergure et de cette ampleur serait non seulement affreusement coûteuse, mais aussi extrêmement complexe et difficile à gérer. De plus, vu le grand nombre de projets spatiaux en cours, des organisations comme la NASA ne disposent ni du temps ni des ressources à y consacrer.

Et il ne faut pas oublier qu’une telle mission coûteuse pourrait n’aboutir à aucun résultat concluant, ce qui ferait de l’ensemble du projet un échec très onéreux.

Et s’ils existaient ?

Et si les microbes existaient réellement sur le satellite de Saturne ? Simon Rittmann, professeur à l’Université de Vienne en Autriche, a beaucoup à dire sur le sujet lorsqu’on aborde la question. Il a souligné que la validation de principe dans le cas du Methanothermococcus okinawensis était en effet intéressante, mais que la forme extraterrestre de ce microbe n’aurait probablement rien de similaire à la nôtre en dépit de leurs caractéristiques communes.

Les conditions sur le satellite sont extrêmement différentes de celles de la Terre, ce qui signifie que le microbe serait fondamentalement différent en tous points. Rittmann a conclu en disant que la valeur de la découverte et l’étude d’un tel organisme extraterrestre seraient incroyables, mais que cette possibilité reste encore un rêve en ce moment. Toutefois, nous aurons peut-être une meilleure possibilité dans le futur de nous rapprocher d’un contact avec la vie extraterrestre.

Source des images :

https://pixabay.com/en/space-saturn-science-fiction-54999/